Skip to main content

Présentation


Le Centre culturel de Taïwan en France, établi par le Ministère de la Culture auprès du Bureau de Représentation de Taïpei en France, est le premier organisme culturel taïwanais créé en Europe. Situé au cœur de Paris, dans le quartier culturellement très riche de Saint Germain des Prés, à deux pas du musée d’Orsay, il a pour vocation de promouvoir, sur la base des valeurs universelles qui s’expriment à travers la culture et les arts taïwanais, des programmes d’échanges et de coopération artistique et culturelle entre Taïwan et la France, ainsi qu’avec les autres pays européens. Cette action en direction des artistes et professionnels de la culture et des arts, mais aussi du grand public, vise d’une part à donner plus de visibilité à la culture taïwanaise, mais aussi à favoriser le développement de l’économie culturelle, entre autres par le biais des nouveaux médias et de l’Internet.


Action


Pour faire connaître en Europe la diversité et la richesse de la culture taïwanaise, favoriser le dialogue interculturel et la compréhension mutuelle et créer un cadre propice aux relations internationales et culturelles, le Centre culturel de Taïwan s’efforce de promouvoir les échanges dans les domaines des arts de la scène, des arts visuels, de la littérature, de l’édition, du cinéma, de la musique et de la création artistique en général. C’est le sens des coopérations que le Centre entretient depuis de nombreuses années avec musées, théâtres, festivals, maisons d’édition, en France et dans le reste de l’Europe.


Un des axes principaux de l’action du Centre culturel est la promotion de la littérature et de la BD taïwanaises. À cette fin, le Centre organise des conférences-débats au cours desquelles des auteurs taïwanais viennent présenter leurs œuvres au public européen. Parallèlement, par des accords avec des éditeurs, il favorise la traduction et la publication des œuvres concernées.


La promotion de la création artistique taïwanaise dans le domaine des nouveaux médias (vidéos, clips, images de synthèse, etc.), tout comme celle du cinéma taïwanais, constitue un autre axe majeur de l’action du Centre culturel de Taïwan.


Des séjours en résidence en France sont par ailleurs proposés à de jeunes artistes taïwanais talentueux – bédéistes, vidéastes, danseurs, plasticiens, etc. – afin qu’ils puissent échanger leur expérience avec leurs homologues occidentaux et élargir ainsi leur propre horizon créatif.


Dans le domaine des arts visuels comme dans celui des arts de la scène – théâtre, danse et musique –, le Centre organise, notamment en France, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse, toujours en étroite collaboration avec de grandes institutions culturelles – musées, théâtres et festivals –, des expositions thématiques et des tournées de représentation.


Les actions du Centre culturel énumérées ci-dessus poursuivent une double finalité. Il s’agit, d’une part, d’enrichir la création artistique taïwanaise en lui permettant d’échanger et collaborer avec des artistes occidentaux ; d’autre part, d’accroître la visibilité de la créativité taïwanaise sur la scène internationale en resserrant les liens avec le monde occidental de la culture et des arts, et en touchant le plus vaste public possible.


Directeur Lien Li-Li (depuis octobre 2016)


Titulaire d’un doctorat de muséologie de l’Université de Bourgogne, Madame Lian a acquis une riche expérience dans les domaines de l’enseignement et de l’organisation d’expositions internationales. Elle a occupé successivement, à l’Université Ursuline Wenzao des langues les fonctions de professeur associé et de directrice du Département des arts de la communication, puis de directrice de l’Institut d’études supérieures des industries des arts créatifs. Elle est l’auteur d’un ouvrage en chinois intitulé L’ère des grands musées.


Depuis qu’elle a pris la direction du Centre culturel, elle s’implique activement dans la multiplication et l’intensification d’échanges et de projets de coopération entre Taïwan et les milieux professionnels de la culture, de France ainsi que du reste de l’Europe, avec l’ambition de renforcer la visibilité de la culture et des arts taïwanais sur la scène européenne, d’en augmenter la valeur ajoutée économique, mais aussi d’ouvrir la création taïwanaise aux grands courants culturels et artistiques contemporains.


Plus d’information 


http://www.ccacctp.org/fr/